E-Mail 'Vers un système éducatif modulaire, accompagnant et structurant ! une école 2012 ?' To A Friend

Email a copy of 'Vers un système éducatif modulaire, accompagnant et structurant ! une école 2012 ?' to a friend

* Required Field






Separate multiple entries with a comma. Maximum 5 entries.



Separate multiple entries with a comma. Maximum 5 entries.


E-Mail Image Verification

Loading ... Loading ...

3 Commentaires

1 ping

    • Claudine sur 7 février 2011 à 11 h 04 min

    je vous cite :
    cette pédagogie impose de passer des seules certitudes instituées à une capacité d’analyse et de Co-construction de sens, vigilance de toute l’instance et dialogue constant avec les jeunes mais aussi l’ensemble du monde environnant.

    Je me demande comment développer la capacité d’analyse alors même que tout est fait pour brider l’imagination, la recherche. Toutes les matières qui sont dites « pédagogie de la découverte » que ce soit SVT, techno, Physique, n’amènent en fait les élèves qu’à refaire les expériences d’un manuel, sans aucune découverte.

    • Marc SOHIER sur 11 février 2011 à 19 h 22 min

    le monde de l’enseignement a bien du souci à se faire s’il reste figé devant ces nouveaux enjeux ! la culture numérique des jeunes – qui renvoie à un modèle d’autoformation ou d’autodidaxie si j’ai bien saisi l’article de Bruno Devauchelle – semble briser le lien transgénérationnel et traditionnel qu’est celui de la transmission du savoir. Nous sommes donc entrés de plein pied dans le monde de la complexité et du paradoxe, donc du chaos. les nouveaux enjeux qui s’offrent à nous – formateurs, enseignants et certainement parents – relèvent de la vision et du sens.Il s’agit dès aujourd’hui de faire fructifier notre capacité à produire de l’intelligence collective -physiquement ou virtuellement et avec les jeunes eux-mêmes – pour accompagner ce mouvement et peut-être anticiper sur d’autres formes d’apprentissage. Si la question de l’acquisition des connaissances semble en voie d’être expliquée par ces nouvelles formes culturelles (cela me fait penser au paradigme de l’énaction, concept cher à Francisco Varela), nous devrons encore plus nous préoccuper du processus d’acquisition lui-même (c’était pourtant bien la fonction première du « pédagogue » – mais néanmoins esclave (…) chez les Anciens Grecs – celui qui accompagnait les enfants sur le chemin de l’école ; ce qui laisse un bel avenir à ceux qui ont pour mission de former et d’éduquer…. à condition qu’ils puissent adopter de vrais postures d’accompagnateurs du savoir et non plus uniquement et simplement de transmetteurs.

  1. Bonjour,
    Je suis entièrement d’accord avec votre conclusion.
    « Or cette pédagogie impose de passer des seules certitudes instituées à une capacité d’analyse et de Co-construction de sens, vigilance de toute l’instance et dialogue constant avec les jeunes mais aussi l’ensemble du monde environnant. » : c’est le noeud d’une formation des enseignants, mais cela va déstabiliser la corporation et sa routinepédagogique.

  1. […] Lire la suite, sur le Blog de Bruno Devauchelle Cette entrée a été publiée dans Ailleurs sur la toile. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. ← Éditorial […]

Les commentaires sont désactivés.

%d blogueurs aiment cette page :