E-Mail 'Les TIC sacrifiées... sur l'autel des économies ?' To A Friend

Email a copy of 'Les TIC sacrifiées... sur l'autel des économies ?' to a friend

* Required Field






Separate multiple entries with a comma. Maximum 5 entries.



Separate multiple entries with a comma. Maximum 5 entries.


E-Mail Image Verification

Loading ... Loading ...

(2 commentaires)

  1. Bonjour,

    faut-il bien lire dans le dernier paragraphe : penser global, agir local ?
    Cela me semble effectivement être la bonne dimension pour les TICE : une impulsion, une reconnaissance au niveau global, et une innovation locale permettant l’adaptation au contexte.

    Mais effectivement sans un vrai accompagnement des enseignants et tant que la conjoncture qui induit un durcissement de leurs conditions de travail, voire un risque de perte de poste, il y a une bonne chance que cela n’avance pas.

    Un espoir peut-être du coté d’associations telles que Sésamath, weblettres, manège …, qui font bouger les frontières sans attendre le grand plan.

  2. Vous trouverez un signalement et un rapide résumé de cet article sur http://www.touteduc.fr/index.php?sv=33&aid=2024. Merci à l’auteur. Il y a longtemps que je dénonce le côté « baguette magique » des discours sur l’informatique à l’école, je pense notamment au rapport Fourgous, qui peut se résumer ainsi « mettons des ordinateurs dans les écoles, et les profs seront enfin de bons profs, sans qu’on ait besoin de les former à la pédagogie ». Mais il me manquait une dimension de l’analyse. J’adhère totalement à la présentation des fantasmes que suscite l’informatique…
    Pascal Bouchard

Les commentaires sont désactivés.

%d blogueurs aiment cette page :