E-Mail 'ENT, documentation, enseignants documentalistes' To A Friend

Email a copy of 'ENT, documentation, enseignants documentalistes' to a friend

* Required Field






Separate multiple entries with a comma. Maximum 5 entries.



Separate multiple entries with a comma. Maximum 5 entries.


E-Mail Image Verification

Loading ... Loading ...

(3 commentaires)

1 ping

    • Noël Uguen on 29 novembre 2009 at 12 h 13 min

    Bonjour et merci pour cette réflexion qui « problématise » l’évolution du métier d’enseignant-documentaliste.
    Je suis d’accord avec cette proposition de penser la formation à la culture de l’information comme un « accompagnement structurant des élèves » : les former par exemple aux enjeux et stratégies de la veille informationnelle me paraît fondamental comme tu le soulignes. C’est d’ailleurs dans ce sens que j’expérimente le potentiel du web 2 avec les élèves.

    Cette entrée par les usages a le mérite de prendre en compte les pratiques numériques des élèves, de les rendre plus conscientes et plus « informées » par une recherche d’arguments au service d’une problématique, plus efficientes alors quant au choix des outils et aux possibilités de personnaliser les interfaces du web 2.
    Il me semble aussi que les propositions que tu esquisses rejoignent l’analyse de Pascal Duplessis dans un billet de son blog sur « l’entrée par les usages » : je cite un extrait de la conclusion : « L’entrée par les usages ne donne pas la priorité aux seuls outils, mais cherche à trouver une articulation équilibrée entre le besoin d’informations relatives à un domaine donné de connaissances et le besoin de savoirs formels relatifs à la culture de l’information. »

    Noël Uguen
    enseignant-documentaliste, Le Likes, Quimper

  1. Curieux cette dénomination :
    « enseignant-documentaliste »
    je croyais que la dénomination était : professeur documentaliste.

    Mais pour le fond il y a eu passage du « service » au « centre », il y aura passage au  » de réseau de ressources » sans doute.

    Bernard Desclaux, formateur

      • admin on 24 mai 2010 at 9 h 21 min
        Author

      Effectivement on parle souvent de professeur documentaliste (d’ailleurs c’est la dénomination officielle reprise dans le projet de circulaire de mission).
      Cependant une recherche sur un moteur de recherche révèle que les deux expressions sont employées, mêmes dans des sites d’IUFM.
      L’usage que je fais personnellement des deux termes est variable. Cependant je pense que l’usage du terme enseignant est intéressant car il permet d’aborder la question du lien avec les autres enseignants (ou professeurs) sur le même registre de langue. L’un des problèmes identitaires du corps professionnel des « documentaliste » est bien d’être identifiés comme étant à égalité avec l’ensemble des enseignants, d’où des polémiques possibles sur leur dénomination mais aussi sur leur activité et en particulier celle-ci : faut-il enseigner (en classe) pour être enseignant ?

      BD

  1. […] gérer seulement des collections physiques, mais également l’accès à des ressources virtuelles.ENT, documentation, enseignants documentalistes « Veille et Analyse TICEtags: enseignant, […]

Les commentaires sont désactivés.

%d blogueurs aiment cette page :