L'écrit c'est comme le cycle de l'eau

En ce moment les écrits débordent dans ma tête. Inondé de lettres sous toutes leurs formes, je cherche des ponctuations. La poésie n’est certes pas mon fort, mais depuis longtemps elle m’aide aussi à vivre… puisse cette force vous mouiller un peu…

  • La pluie : c’est les écrits minuscules qui nous environnent
  • Les orages : ce sont les écrits majuscules qui nous tombent dessus
  • L’océan c’est les livres
  • L’évaporation c’est la lecture avec prise de note
  • Le nuage ce sont les idées, les notes
  • Les nappes phréatiques, ce sont les bibliothèques ou la mémoire personnelle
  • La neige ce sont les écrits oubliés
  • La glace ce sont les écrits inutiles enfouis
  • L’évapotranspiration ce sont les colloques
  • L’infiltration c’est la mémorisation des lecture
  • Le ruissellement ce sont les flux d’écrits
  • Les marres ce sont les écrits qu’on brûle ou qu’on efface
  • Les étangs ce sont les écrits entassés
  • Les lacs ce sont les écrits qu’on montre
  • Les verres d’eau ce sont les écrits qu’on lit
  • La gourde d’eau ce sont les écrits que l’on emmène avec soi
  • L’urine abandonnée c’est tout ce qu’on a oublié de ce qu’on a lu

Avec les TIC l’écrit c’est aussi

  • Les petits ruisseaux qui se rejoignent comme l’écriture collaborative
  • Les gouttes d’eau qui font les grandes flaques ce sont les sms et les twitts des uns et des autres
  • La grêle et l’orage ce sont ces grandes quantités d’écrits qu’on a du mal à trier
  • Uriner c’est comme écrire dans un blog quand on n’est pas très content
  • Un crachat c’est comme écrire un SMS en colère
  • Donner un verre d’eau c’est poster une contribution sur un site social
  • Les océans ce sont tous les continents d’Internet auquel on tente d’accéder en lisant wikipédia
  • Boire de l’eau c’est consulter son blog, ou sa messagerie avant d’y répondre
  • Le parapluie c’est ce que l’on utilise lorsque l’on a trop écrit et trop lu
  • Le bain qui montre l’addiction à l’écriture sur Internet
  • La douche témoin du plaisir de consulter des écrits en ligne avant d’en produire soi même
  • Le barrage plein d’eau, c’est les 113253 réponses à la question que j’ai posée au moteur de recherche
  • La cascade, signe de la découverte inattendue d’un texte en ligne

Pour illustrer ce propos, cette image

Quand l'écrit et la pluie se rejoignent

Quand l'écrit et la pluie se rejoignent

Print Friendly, PDF & Email

(1 commentaire)

  1. Il y a des proximités étonnantes… entre ce billet de 2009 et cette thèse de 2009 – 2012 que l’on peut télécharger : http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00764457

    Amusantes coïncidences

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :