Entre l’éthique et la charte, différences d’approches !

Nous avons récemment parlé de la « Charte pour l’éducation à la culture et à la citoyenneté numériques » présentée par la Direction du Numérique Educatif (DNE)le 9 juillet dernier au Lab 110 (https://brunodevauchelle.org/?p=3463). Récemment nous avons aussi parlé d’éthique de l’enseignement autour de la question numérique, toujours sur notre blog : https://brunodevauchelle.org/?p=3459.

Entre cette charte et les réflexions sur l’éthique, les deux se sont rejoints grâce à nos amis Québécois. En effet à l’automne dernier la décision a été prise de remplacer le programme d’études « Éthique et Culture Religieuse » par un programme d’étude intitulé « Culture et citoyenneté Québécoise ». Étonnant parallèle entre ces deux démarches… qui n’en sont pas au même point d’avancée et surtout qui n’utilisent pas les même méthodes (le gouvernement Québécois un document méthodologique précis – lien ci-dessous). En tout cas le résultat côté québécois mérite qu’on aille y voir de plus près. A commencer par simplement le fait que le numérique n’y est pas considéré à part, comme cela l’est dans la démarche du MEN français (ce que avons déploré dans notre article de présentation de la charte). Comme on le constate, au Québec, la citoyenneté numérique n’est pas indépendante d’un ensemble plus global qui concerne la culture et la citoyenneté. Trois finalités sont présentées :

  • « Préparer à l’exercice de la citoyenneté québécoise;
  • Viser la reconnaissance de soi et de l’autre;
  • Poursuivre le bien commun. ».

Une lecture plus avancée du document met en évidence le fait que, pour les auteurs de ce programme d’études, le numérique en est une composante comme la technologie plus largement. On peut lire ainsi :  » Les contenus proposés dans le programme Culture et Citoyenneté Québécoise : Le contenu de formation intègre dans une thématisation générale les thèmes soumis à la consultation publique de 2020 (participation citoyenne et démocratie, éducation juridique, écocitoyenneté, éducation à la sexualité, développement de soi et des relations interpersonnelles et citoyenneté numérique). Des savoirs relatifs aux compétences, au dialogue et à la pensée critique sont également intégrés au contenu de formation. »

L’écart entre l’approche québécoise et l’approche française est important et porteur de sens. Certes nous ne disposons pas de documents d’approfondissement du document français, mais le simple fait qu’il s’appelle charte et non pas programme d’études, d’une part et que, d’autre part il ne soit pas présenté comme mise à l’essai à l’instar du Québec montre bien que la culture du pilotage institutionnel n’est pas vraiment la même de chaque côté de l’océan.

La place du vivre ensemble qui fondait l’ancien programme se retrouve dans la présentation du nouveau programme québécois. Du côté Français on semble plutôt axés sur le droit, l’émancipation, la vigilance, ce qui met en évidence la dimension normative qu’un pilotage descendant renforce. Quant à la notion de culture religieuse (qui figurait dans le titre de l’ancien programme d’études) elle est désormais considérée comme une composante de la culture plus largement et fait donc partie de ce qui constitue la diversité et la richesse d’un peuple, porté dans « un État de droit laïc et démocratique ainsi qu’un cadre juridique qui inscrit les principes d’égalité et de respect de la dignité humaine dans la Charte des droits et libertés de la personne. »

Les Québécois sont donc très avancés dans cette réflexion et surtout dans l’opérationnalisation. Cela s’appuie sur leur histoire de l’enseignement et des programmes. Du côté français, les « valeurs de la république » semblent si pesantes, l’attachement y est si grand et symbolique qu’il freinerait presque toute évolution possible de la réflexion sur la culture, sur la citoyenneté. Cela commence par le fait qu’en France on situe le numérique « en dehors », comme un en-soi alors qu’il ne s’agit que d’une composante de notre « faire société ». Peut-être des évolutions sont-elles à envisager ici, dans les temps à venir ? En tout cas, pour l’instant, et les réactions le confirment (https://louisderrac.com/2022/08/01/remarques-et-reactions-a-la-charte-pour-leducation-a-la-culture-et-a-la-citoyennete-numeriques/) , la fameuse « charte » est bien loin de répondre aux besoins des acteurs de l’éducation, de l’enseignement.

A ce propos il existe une formation qui peut intéresser un large public :

A ce propos, ceux qui veulent travailler et approfondir cette question pourront se tourner vers Lyon car L’Université Catholique de Lyon (UCLy) propose un diplôme universitaire autour de l’éthique des sciences et des technologies.
https://www.ucly.fr/formations/les-formations-de-lucly/toutes-nos-formations/diplome-universitaire-dethique-des-sciences-et-des-technologies-duest/#science. La responsable de cette formation, que j’ai connue lorsque je travaillais à l’UCLY (2012 – 2018), m’a proposé de faire connaître ce DU qui pourrait intéresser celles et ceux que ces articles ont intéressé, en particulier dans le monde enseignant.

Des liens pour préciser le propos  et approfondir :

A la place de Éthique et Culture religieuse en 2021 les intentions : https://www.quebec.ca/nouvelles/actualites/details/culture-et-citoyennete-quebecoise-remplacera-lancien-programme-ethique-et-culture-religieuse-35604

« Le programme d’études Éthique et culture religieuse (ECR) vise à développer la réflexion de l’élève sur le vivre-ensemble. » http://www.education.gouv.qc.ca/parents-et-tuteurs/references/refonte-programme-ethique-culture-religieuse/

Deux programmes proposés et mis en expérimentation en 2022 2023 au Québec : http://www.education.gouv.qc.ca/parents-et-tuteurs/references/refonte-programme-ethique-culture-religieuse/programme-detudes-culture-et-citoyennete-quebecoise/
Secondaire : http://www.education.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/education/jeunes/pfeq/CCQ_ProgrammeProvisoire_Secondaire.pdf
Primaire : http://www.education.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/education/jeunes/pfeq/CCQ_ProgrammeProvisoire_Primaire.pdf

Le processus d’élaboration de ces documents est présenté ici :
http://www.education.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/education/jeunes/pfeq/Processus-elaboration-programme-culture-citoyennete.pdf

A suivre et à débattre
BD

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :