Calendrier

novembre 2014
L Ma Me J V S D
« oct    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
rédigé le 11th septembre, 2009

Enfoncer des portes ouvertes, un travail de ministre !!!

Encore une fois un ministre instrumentalise les TIC… en confiant à un député et au conseiller TICE d’un recteur une mission dont le prétexte ne risque pas de changer grand chose : http://www.missionfourgous-tice.fr/

Le discours n’a pas changé depuis trente années, mais la réalité elle, oui ! Or les ministres et conseillers qui se succèdent préfèrent de loin les effets d’annonce aux véritables révolutions.

L’habituel discours des moyens : formation des enseignants, équipement des établissements, ressources logiciels (ici jeux vidéos).
L’habituel discours des prétextes : danger d’une école en dehors de la société numérique, retard de la France, technologie qui favorise l’apprentissage

Une (relative) nouveauté dans ce type de discours : dans l’argumentaire trois éléments : inteactivité, élève acteur, fin de la pédagogie frontale… Et on ajoute à cela l’idée de généraliser les bonnes pratiques : il est quand même étonnant qu’un politique parle « des premières expérimentations que j’ai conduites et suivies » qu’il faudrait faire partager. Et les enseignants, et les élèves et les parents : où sont-ils dans ce discours ? Malheureusement ce projet est d’avance condamné. Ce volontarisme naïf et plein d’allant de soi, de surcroit aux arguments discutables sur le terrain, ne fait que répéter les discours antérieurs et les projets antérieurs. Reprenez 1985, reprenez 1998 par exemple et vous le constaterez !!!

Plusieurs chantiers (sans ordre hiérarchiques ni espoir d’exhaustivité) devraient être travaillés de manière approfondie en amont de ces démarches (ou en parallèle si les politiques veulent garder leurs vitrines clinquantes) :
– Articulation entre pratiques sociales des jeunes et pratiques scolaires
– Articulation entre contenus d’enseignement des disciplines et usage des TIC
– Articulation entre éducation à l’information, aux médias et aux TIC (culture numérique)
– Repérage des véritables problèmes cognitifs posés par les environnements quotidien de travail et de vie des élèves
– Redéfinition de la culture enseignante dans un contexte numérique
– Redéfinition du modèle de scolarisation dans un contexte numérique et la formation tout au long de la vie

On me reprochera évidemment de ne pas être pratique et pragmatique. Or depuis 30 années que j’oeuvre dans l’enseignement et la formation j’ai eu l’occasion de faire, de voire, de faire faire et d’analyser. Aussi il me semble qu’il y a quelques pistes à travailler

– Changer l’oganisations synchronisée du travail enseignant et du travail élève
– Changer la place de l’image et du son par rapport à celle de l’écrit dans l’école
– Modifier les épreuves des examens en y intégrant les TIC d’une manière ou d’une autre
– Modifier les programmes d’enseignement pour qu’ils imposent les TIC à leur juste place
– Modifier l’organisation spatiale et temporelle des établissements scolaires en en faisant de vastes lieux de confrontation accompagnée à la connaissance (sur le modèle des CDI par exemple)
– Introduire une part obligatoire d’autoformation des élèves (avec ou sans TIC) dans les emplois du temps

Je crois que je m’emporte tant je suis déçu du discours présenté par le ministre et le député. En trente années d’expérience, je m’aperçois que l’amnésie est récurrente dans le domaine….

A débattre bien sûr

BD

PS suite à mon dernier billet sur la lente agonie, je crois que nous en avons ici la confirmation !!!

3 comments to Enfoncer des portes ouvertes, un travail de ministre !!!

Laisser un commentaire