«

»

Mar 17 2009

Eduquer avec les TIC, affaires de famille suite

L’éducation aux TIC est aussi une affaire de familles… 2/5

Comment imaginer qu’il puisse en être autrement. Et pourtant d’aucuns font autant appel à la technique qu’à l’école pour les aider à se sortir d’un problème qu’ils ne maîtrisent parfois pas bien.

J’avais écrit un texte il y a plusieurs mois sur ce thème je le réactualise et l’enrichi d’autres documents. Ils sont bien évidemment à débattre :

       ·    1 – Risque et danger, qu’est-ce que la responsabilité ?

·    2 – Parents, accompagner ses enfants dans l’usage des TIC

·    3 – Parents, accompagner ses enfants pour apprendre avec les TIC

·    4 – Enseignants, permettre aux enfants d’utiliser les TIC pour apprendre à la maison

·    5 – Quelques pistes de travail complémentaires

 

 

1 Des propositions pour aider les parents à faire face avec leurs enfants aux évolutions technologiques

1.1 Des remarques préalables

1.1.1 Il est nécessaire d’être parent avant d’être cyber parent

1.1.2 Les outils techniques de filtrage et de contrôle ne remplacent jamais la vigilance éducative

1.1.3 Ce sont les adultes qui mettent  les technologies à disposition des jeunes, ils ont donc une responsabilité première dans les choix qu’ils font dans ce domaine

1.1.4 Les attitudes des adultes avec les technologies sont les premiers modèles que les enfants cherchent à imiter avant de tenter de s’en distancer à l’adolescence

1.1.5 Les jeunes naissent avec les technologies qui les entourent, ils se développent donc en relation avec l’environnement qui leur est proposé sans avoir aucun sens critique préalable

1.2 Des propositions

1.2.1 Permettre aux enfants de parler de ce qui les impressionne

Proposition n°1 :  Je sais que trop souvent nous mettons nos enfants en face d’images choquantes ou violentes, c’est pourquoi je n’hésite pas à en parler avec eux au dès qu’elles ont été vues, ou quand les enfants demandent des explications..

1.2.2 S’assurer que les enfants comprennent la mise en place des filtrages et des contrôles

Proposition n°2 : Connaissant les limites et les insuffisances des logiciels de contrôle parental je n’installe ceux-ci qu’en l’accompagnant d’un dialogue avec mon enfant sur leur utilité, leur efficacité et les réglages que l’on va choisir

1.2.3 Favoriser les contacts amicaux des enfants en ligne dans un cercle restreint

Proposition n°3 : J’incite mon enfant à utiliser les stratégies et les logiciels qui lui permettent de n’être en contact qu’avec les amis qu’il connaît bien

1.2.4 Permettre aux enfants de connaître les codes de vie sociale qui les protègent

Proposition n°4 : J’explique à mon enfant que  sur Internet, comme dans la rue, je  parle à quelqu’un que je ne connais pas  si :

– Je ne lui donne ni mon nom ni mon adresse quand je ne le connais pas.

  J’en parle aussi à un adulte de confiance, si je veux mieux connaître cette personne.

– J’informe mes parents ou un adulte des échanges que j’ai avec cette personne

1.2.5 Développer le sens de la vérification et du questionnement par rapport aux informations

 Proposition n°5 : J’incite mon enfant à ne pas se contenter des premières informations qu’il trouve sur Internet. De plus je lui conseille de toujours comparer les informations qu’il trouve sur le net avec plusieurs autres sources avant de penser qu’elles sont vraies et utilisables.

1.2.6 Favoriser l’explication par l’enfant de ce qu’il fait

Proposition 6  : Chaque fois que l’occasion se présente, j’explique à mon enfant comment fonctionnent les différents logiciels et matériels qu’il peut utiliser. Sinon je lui demande de me les expliquer

1.2.7 Faire connaître la différence entre privé et public et en comprendre les conséquences

Proposition 6 bis : En échangeant avec mon enfant à propos de plusieurs situations que je connais sur Internet, je lui montre que ce qui est écrit peut être vu de tous et que tout ce qu’il écrit peut être rassemblé pour construire son portrait numérique.

1.2.8 Inciter les enfants à parler en confiance aux adultes de ce qu’ils font

Proposition n°7 : Quand je pense que mon enfant passe trop de temps sur Internet, j’essaie de comprendre pourquoi et j’engage le dialogue avec lui sur les activités qu’il aime et le temps qu’il y consacre afin qu’il construise les règles dont il a besoin.

1.2.9 Montrer à l’enfant que les adultes sont vigilants pour eux sur les dangers qu’ils rencontrent

Proposition n°8 : Quand je me promène avec mon enfant dans la rue, je lui montre les dangers qu’il peut rencontrer et lui explique en quoi il y a danger en faisant le parallèle avec Internet.

1.2.10 Permettre à l’enfant de se rendre compte qu’être marqué affectivement et émotionnellement est normal

Proposition n°9 : Lorsque mon enfant est exposé à certaines informations qui me semblent choquantes, j’en parle avec lui et agis de telle manière qu’il puisse me questionner et comprendre pourquoi je suis choqué. Je lui montre la variété des informations et la difficulté à accepter tout ce qui se dit sans se poser de questions.

1.2.11 Inviter les enfants à comprendre le sens de la loi et l’importance de l’adapter au quotidien

Proposition 10 : Chaque fois que l’occasion se présente quand j’utilise ou il utilise Internet, je parle avec mon enfant du droit des médias. Lorsqu’il utilise lui même Internet pour lire ou pour écrire, je parle avec lui de la loi mais aussi de l’éthique de la communication humaine

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :